Reviews

Naked Cherry by Urban Decay: Oh ma cherry

Bien le bonjour !

On se retrouve pour un article beauté qui va mettre à l’honneur la dernière merveille de chez Urban Decay, j’ai nommé la Naked Cherry.

Je vous propose donc une revue détaillée de la palette ainsi qu’un tutoriel make up réalisé avec quelques teintes si sublimes de cette palette. J’ai opté pour un smoky eyes dans les tons brun-prunes qui est, à mon avis, idéal pour cet automne.

img_1471.jpg

Et oui, je sais, le jeu de mots du titre est franchement pourri (cherry – chérie, pour ceux qui n’auraient pas capté), mais que voulez-vous ! On ne choisit ni sa famille, ni son level d’humour…

Pour la petite histoire, cet article n’était pas du tout prévu (mais alors vraiment pas du tout) pour la simple et bonne raison que j’avais décidé de lever le pied sur les palettes. En effet, j’ai beaucoup trop de palette pour si peu de paupières (seulement 2 comme la plupart des humanoïdes donc).

Mais c’était sans compter sur ma chère et tendre Amandine, alias ma jumelle dans cette vie, qui a décidé de me faire un superbe cadeau pour mon anniversaire en septembre dernier… La Naked Cherry !

Et oui, le suspense n’était pas nécessaire puisque vous avez lu le titre mais j’y tenais quand même.

Je ne vous décrirais pas ma joie lorsque j’ai découvert ce concentré de magnificence dans le paquet cadeau :

Elle m’a alors dit « tu sais quel sera ton prochain article sur le blog maintenant ! ». Tout ça pour dire que vous avez cette revue aujourd’hui grâce à elle donc vous pouvez l’applaudir bien fort.

Merci pour elle.

*et la bise Amandine si tu passes par là*

Maintenant que je vous ai raconté ma vie, nous pouvons passer à la revue. La Naked Cherry est la (sublime) dernière palette de fards à paupière créée par Urban Decay. Je vous laisse un topo sur l’histoire de cette marque qui fait partie du Groupe L’Oréal juste ici.

Elle est la cadette d’une série de palettes baptisées les Naked (« nu » en français) en référence aux tons neutres utilisés pour les composer. Les 3 premières palettes de la série se  nomment donc très originalement Naked 1, Naked 2 et Naked 3. Les suivantes sont les palettes de la nouvelle génération et ont donc eu l’honneur de bénéficier d’un changement de packaging et de petits noms qui leur sont propres. La Naked Smoky (qui a floppé) et la célèbre Naked Heat que je possède, que j’aime et que j’adore et dont je vous ai déjà fait une revue l’année dernière.

Pour les personnes que cela inquiète, les Naked 3, Naked Heat et Naked Cherry ne se ressemblent pas du tout et elles ont chacune un univers qui leur est propre. La Naked 3 est composée de fards aux sous-tons rosés et violacés froids, la Naked Heat a des sous-tons carrément orangés et briques, tandis que la petite dernière a des sous-tons rosés et prunes chauds qui diffèrent totalement de ses grandes sœurs.

Démonstration en images :

Vous ne risquez donc pas de doublon si vous décidez d’acheter cette nouveauté.

En ce qui concerne la Naked Cherry, l’univers tourne clairement autour de la cerise et de sa couleur si caractéristique. Elle est composée de 12 nuances de rose qui mixent le mat, l’irisé et le satiné. J’en veux pour preuve les sous-tons rouge-rosés chauds des fards que je vous swatche ci-dessous.

img_1455-e1538243040464.jpg
Sans flash
img_1457-e1538243021373.jpg
Avec flash

De gauche à droite :

  • Hot spot / un ivoire mat
  • Caution / un doux nude beige mat
  • Bang bang / un rose avec un mélange d’or scintillant et d’un micro-éclat irisé
  • Feelz / un rose poudré mat

 

img_1467-e1538242997913.jpg
Sans flash
img_1468-e1538242979588.jpg
Avec flash

De gauche à droite :

  • Juicy / un pêche mat vitaminé
  • Turn on / un rose pâle métallisé étincelant (mon plus gros coup de cœur de la palette)
  • Ambitious / un rose métallique cuivré (autre coup de coeur)
  • Bing / un violet profond mat
img_1469-e1538243116734.jpg
Sans flash
IMG_1470
Avec flash

De gauche à droite :

  • Devilish / un prune mat
  • Young love / un cranberry métallique (la teinte la plus « tape à l’œil » à mon sens mais très jolie tout de même, juste un peu moins facile à porter)
  • Drunk dial / un bordeau métallique profond (autre coup de coeur)
  • Privacy / un mat brun-prune profond (ma déception de la palette qui aurait mérité d’être plus foncé)

 

Pour ce qui est de la qualité des fards, je dois dire que cette palette ne déroge pas à la règle qui régit les fards Urban Decay : relativement poudreux, mais tellement pigmentés et crémeux. Ceux que j’ai utilisé pour mon tuto (voir plus bas) se travaillent comme un charme et leur couleur est juste splendide. Je n’ai pas eu de chutes au niveau du dessous de l’œil, malgré mon smoky chargé, les fards foncés ont été hyper faciles à appliquer et à travailler.

La palette est fournie avec un accessoire, le fameux pinceau qui chez la plupart des gens fini à la poubelle ou au fond d’un tiroir, mais pas chez moi. J’aime le fait que les palettes Naked soient agrémentées d’un pinceau à poils synthétiques et à double embout car je m’en sers systématiquement lorsque j’utilise la palette. Non pas que je manque de pinceaux, là encore, j’ai largement de quoi faire, mais je trouve ces pinceaux vraiment bien pensés. Celui de la Naked Cherry est comme les précédents avec un embout estompeur assez fluffy, mais innove avec le second embout qui est plus petit et rond et qui permet de travailler en précision dans le coin externe de l’œil par exemple, ou en ras-de-cils inférieur. En ce qui concerne le design, je l’aime bien également puisqu’il reprend les codes du packaging de la palette qui est, il faut le dire, somptueux.

img_1463-e1538243077914.jpg

Passons maintenant aux choses qui fâchent et parlons du prix. Cette palette est disponible chez Urban Decay, of course, au prix de 51€, aouch. Ainsi que chez notre bien aimé Sephora, au prix de 52€, aouch aouch. Bravo pour la marge Sephora, mais c’est le jeu il paraît.

Etant donné que la palette est moins chère sur Urban Decay.fr (de 1€ OK mais quand même), vous pouvez vous la prendre dès aujourd’hui si vraiment vous ne pouvez pas attendre. NB : la livraison est offerte à partir de 49€ d’achat donc c’est cadeau même si vous n’achetez que la palette.

Sinon, vous pouvez vous armer de patience, attendre qu’elle soit dispo chez Sephora (les stocks partent généralement très vite pour les grosses sorties comme celles-là), puis attendre les -25% pour l’avoir à 39€ en espérant qu’elle soit toujours en stock à ce moment-là. Chacun sa stratégie, choisissez la vôtre !

Et pour les plus pragmatiques d’entre vous, parlons du rapport prix-contenance. Sachant que la palette contient 12 fards, qu’elle est vendue 52€ (pour le prix le plus cher constaté), cela ferait revenir le fard à 4,30€, ce qui est honnête pour des fards de cette qualité et un pinceau utile. En revanche, il faut noter que les fards font 1,1g chacun, contre 1,3g pour la Naked Heat qui était moins chère par dessus le marché. Donc, si l’on omet la constante augmentation du prix des palettes Urban Decay, qui va de pair semble-t-il avec la constante diminution du poids des fards, on fait toujours un bon achat. Bon achat ne voulant pas dire bonne affaire.

img_1462-e1538243100342.jpg

Malgré tout, je vous la recommande car les teintes qu’elle contient sont vraiment inédites, en tout cas pour ma part. Surtout le Turn on qui est à mon sens et selon mes goût, le doré rosé parfait car il n’a de sous-tons ni trop jaune ni trop orangé (forcément puisqu’il est rose). La qualité est au rendez-vous. et, franchement, quel magnifique objet de collection ! Mais avant de l’acheter, demandez-vous si vous aimez ce genre de couleurs et si vous pouvez les porter facilement au quotidien, car autrement, cette palette ne vous sera pas utile et vous aurez jeté l’argent par les fenêtres, ce qui est dommage.

Je vais donc conclure en disant que cette palette est une autre merveille de la part de la célèbre marque Urban Decay. Même si je commence à être vraiment lasse d’être prise pour une vache à lait en subissant chaque année l’augmentation des prix, je continue à consommer par passion du make up et parce qu’il faut le dire, ils sont bons au Marketing chez Urban Decay.

Le tutoriel make up : SMOKY BRUN PRUNE LUMINEUX

IMG_1508

  • J’ai commencé par appliquer Caution en aplat sur tout la paupière mobile pour unifier la paupière et faciliter le travail et l’estompage des fards par la suite.

Avec un pinceau plat.

IMG_1478
Pinceau Bilderberg, pas de référence
  • Ensuite j’ai balayé Bing dans tout le creux de paupière en estompant bien pour créer un halo de couleur au dessus de la paupière mobile.

Avec un pinceau estompeur large et diffus

IMG_1480
Crease blending brush, Elsa Makeup
  • Une fois le fard précédent bien diffus, j’ai appliqué Devilish en aplat sur la paupière mobile au niveau du coin externe ET du coin interne.

Avec un pinceau plat et diffus pour une application plus facile.

IMG_1483
Pinceau plat/ estompeur, pas de référence car acheté dans un kit sur Beauté Privée
  • J’ai ensuite utilisé l’embout estompeur du pinceau de la palette pour fondre Bing et Devilish et éviter les démarcations.

img_1484-e1538303382856.jpg

  • Une fois le travail d’estompage effectué, j’ai appliqué Drunk dial au centre de la paupière mobile (là où on n’avait appliqué aucun fard jusqu’à présent).

Avec un pinceau plat de nouveau (cf photo étape 1)

  • Afin d’intensifier davantage le maquillage, j’ai décidé d’appliquer Privacy en forme de V renversé dans le coin externe de l’œil.

Avec l’embout boule précis du pinceau de la palette.

img_1485.jpg

  • Comme Drunk dial ne ressortait pas assez au centre de l’œil (la couleur se confondait trop avec Devilish), j’ai décidé d’appliquer Ambitious par dessus et pile au milieu de la paupière pour donner un côté plus lumineux au maquillage et faire un dégradé de marron.

Avec un pinceau précision très allongé.

IMG_1486
Pinceau précision Bilderberg, pas de référence
  • Pour le ras-de-cil inférieur, j’ai appliqué Ambitious tout le long de la racine des cils pour apporter de la lumière en l’estompant légèrement avec l’embout boule du pinceau de la palette.
  • J’ai ajouté un peu de Privacy au ras-de-cil inférieur mais uniquement en coin externe pour ajouter de la dimension au regard.

Avec un pinceau estompeur pour le ras-de-cil.

IMG_1490
226 Smudger, Zoeva
  • Pour finir, j’ai appliqué Turn on au coin interne de l’œil car c’est un fard hyper lumineux qui change tout de suite le regard et lui donne l’air plus réveillé.

Avec un pinceau précision ultra petit.

IMG_1514
238 Luxe precise shader, Zoeva

Pour finir le maquillage, j’ai ajouté mon anti-cernes que j’ai poudré pour le fixer, mon mascara et un crayon prune cuivré dans la muqueuse inférieure.

IMG_1505
Born this way multi-use sculpting concealer teinte Porcelain, Too Faced / Poudre fixante à la noix de coco Finish Line, Marc Jacobs / Mascara Dark treasure noir, Kiko / Crayon lasting precision teinte 04, Kiko. Les liens des produits sont juste au dessus de cette photo.

J’espère que ce tuto vous a plu ! N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires et à me dire si vous comptez craquer pour la Naked Cherry 😉

See you!

 

2 commentaires sur “Naked Cherry by Urban Decay: Oh ma cherry

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s